Grand froid et alimentation : 5 aliments pour protéger sa peau en hiver

En hiver, la peau fait grise mine.

Sensation de peau qui tire, picotements, rougeurs localisées… les réactions de défense de la peau face au froid sont multiples. Pourtant il existe une astuce à portée de main, ou plutôt à portée de cuisine, pour diminuer ces désagréments. Avant de vous présenter notre top 5 des aliments, bourrés de vitamines et autres antioxydants bons pour protéger votre peau en hiver, voici une brève explication du fonctionnement de notre organe chéri, j’ai nommé : la peau.

La sensation de froid par la peau

La peau est multifonction. Organe protecteur, dont le rôle est d’isoler l’organisme des agressions extérieures, c’est aussi un organe sensoriel capable de répondre à une variété de stimuli comme la douleur, le froid et le chaud ou simplement le contact. Nous avons plus de 600 000 récepteurs présents dans les terminaisons nerveuses de la peau.

Certains d’entre eux sont des thermorécepteurs, c’est-à-dire qu’ils sont sensibles aux variations de température et même les variations les plus subtiles : ils sont capables de percevoir les changements de température de l’ordre de 0,1° degré Celsius. On en dénombre environ 200 000 sur tout le corps humain.

Il existe deux types de thermorécepteurs. Les thermorécepteurs chauds, et les thermorécepteurs froids. Les récepteurs chauds sont situés plus profondément dans la peau, dans le derme tandis que les récepteurs froids sont superficiels, ils sont logés dans l’épiderme.

Comment sont répartis les récepteurs sur la peau ?

Étonnement, ces deux récepteurs n’ont pas la même densité. Du côté des thermorécepteurs sensibles au grand froid, ils sont de l’ordre de 1 à 5 par cm2. Tandis que du côté des récepteurs chauds, la densité est bien plus faible, de l’ordre de 0,4 points par cm2. Au final, on comprend qu’avec une présence démultipliée et située dans la couche superficielle de la peau, la sensation de froid est plus rapide. Mais les irrégularités ne s’arrêtent pas là.

Le visage est l’endroit du corps humain qui enregistre le plus grand nombre de thermorécepteurs avec 16 à 19 points par cm2.

En cas de grand froid comment fonctionnent-ils ?

Lorsque la température chute, les récepteurs s’agitent et augmentent leur activité, ce qui entraine la sensation de froid. Au bout d’un certain temps, les thermorécepteurs régulent leur activité et s’adaptent, la sensation de froid diminue. Ces signaux internes de défense du corps humain sont la source des :

« Je devrais mettre une petite veste moi, je commence à avoir froid »

Les facteurs influençant notre tolérance au froid

Le corps, notamment la peau, première frontière entre l’environnement extérieur et l’organisme, est très sensible au changement de saison. Différents facteurs peuvent influer sur notre tolérance au grand froid. Ils peuvent être propres au corps humain :

  • Avoir une couche de gras épaisse sous la peau limite la sensation de froid
  • Une personne de grande taille avec un poids confortable résistera mieux au grand froid

Soit dépendre d’un élément extérieur :

  • Les vêtements que l’on porte peut freiner la sensation de froid. Tout dépend de la quantité superposée et de leur matière.

Pourtant ce ne sont pas les seuls facteurs de tolérance au froid rugueux de l’hiver.

Lorsqu’il s’agit du visage, un autre élément, désormais bien familier, rentre en ligne de mire. Notre fameux type de peau et état de peau ! Si vous avez encore des doutes sur la différence entre les deux, je vous invite à lire l’article « Types de peau et états de peau »

L’influence du type ou état de peau

Particulièrement réactive au grand froid, la peau sensible, un état de peau et non un type de peau, est régulièrement sujette à des irritations, des picotements et rougeurs pendant l’hiver. Une peau sèche ou une peau grasse peut être une peau sensibilisée. Pour autant, le changement de saison affecte tous les types de peau. Peau terne, desquamations sont autant de signes de défense de la peau face au froid. Alors comment réduire ces symptômes ? Faut-il tout miser sur le dernier produit aux promesses miraculeuses ?

Le corps est une mécanique complexe composée de rouages internes, invisibles, qui assurent la protection et le bon fonctionnement de l’organisme.

Pour faire simple, nourrir une peau sèche ou une peau sensible ne veut pas simplement dire appliquer les bons produits. L’alimentation joue un rôle prépondérant dans la prévention des maux, des maladies et dans le soin du corps. Bien choisir ces aliments, c’est un moyen en plus de renforcer son système immunitaire et de protéger sa peau du froid.

Les bons aliments à déguster pour protéger sa peau en hiver

Saviez-vous que 80% des cellules immunitaires, entre autres responsable de défendre l’organisme contre les infections, se trouvent dans l’intestin ? De quoi bichonner son charmant intestin grêle ! Avant de vous ruer sur n’importe quels fruits ou aliments qui passaient par là, voici le top 5 des aliments ou des familles d’aliments à intégrer tout de suite dans son régime saisonnier pour protéger sa peau du grand froid de l’hiver.

Insistez sur les aliments contenant des acides gras

Vous avez la peau sèche ? Rien de tel qu’un poisson riche en oméga 3 et 6 ainsi qu’en acide gras pour embellir votre peau de l’intérieur avec de bonnes graisses. L’avantage de ce type d’aliment, c’est qu’il confère à l’organisme un bon niveau d’hydratation.

Préférez un saumon ou un maquereau.

Une alimentation riche en vitamines grâce aux fruits

Pour donner un coup de pouce à vos défenses immunitaires, et donner de l’éclat à votre peau en manque de soleil, misez sur les fruits.

La vitamine C présente dans les agrumes du type citrons, oranges, clémentines mais également dans les kiwis, est reconnue comme un antioxydant qui facilite la stimulation de la microcirculation, favorise l’oxygénation des tissus et prévient le vieillissement cutané en maintenant l’élasticité et la fermeté de la peau.

Les œufs

Saviez-vous que les œufs présentent un très haut taux de souffre ? Le souffre est un macro-élément extrêmement présent dans le corps humain. Il est d’ailleurs indispensable à la peau, il favorise la production de collagène, une famille de protéines responsable de la fermeté et de l’élasticité de la peau.

Préférez une alimentation riche en zinc

Pourquoi le zinc ? Parce que cet oligo-élément, antioxydant, est très réparateur pour la peau. En effet il est réputé pour favoriser la cicatrisation et lutter contre la sécheresse cutanée. Parfait pour les petits maux de l’hiver ! Où le trouver ?

Cet élément minéral est particulièrement présent dans les aliments oléagineux c’est-à-dire les noix, noisettes, noix de coco, amandes.

Vous êtes allergique aux oléagineux ?

Pas d’inquiétude ! Le zinc est aussi très présent dans les lentilles corail et dans les lentilles vertes, dans les haricots blancs et les pois chiches. Pas de raison de se priver !

Et bien sûr continuer de boire de l’eau

Je ne vous apprends rien si je vous dis que pour rester hydraté il faut boire.

Oui mais voilà, l’hiver la sensation de soif se fait moins sentir, et de fait nous buvons moins. Erreur, car la peau a toujours autant besoin d’hydratation. Pour maintenir un bon niveau d’hydratation cutanée et évacuer les toxines, on ne se sépare pas de sa gourde d’eau.

Margaux SAVEY

Les sources

http://neurobranches.chez-alice.fr/systnerv/systsens/somesthesie3.html

http://barbanoit.over-blog.com/article-la-peau-et-le-froid-111515164.html

https://blossom-up.com/changements-de-saison-impacts/

https://edu.ge.ch/decandolle/sites/localhost.decandolle/files/tp_peau_temperature.pdf

https://www.oleassence.fr/peau-seche-en-hiver-les-bons-gestes-pour-affronter-le-froid

https://www.oolution.com/bloog/blog/2020/04/18/5-aliments-a-adopter-pour-prendre-soin-de-votre-peau-seche/

https://naturopathe-pau.fr/encore-quelques-mois-dhiver-mon-top-10-des-aliments-pour-etre-au-top/

http://www.naturopathe-cedric-lyon.fr/les-aliments-revitalisants/

https://www.holissence.com/la-naturopathie-pour-etre-au-top-tout-lhiver/

https://www.psychologies.com/Beaute/Peau/Articles-et-Dossiers/Les-bons-aliments-pour-nourrir-sa-peau-en-hiver

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :