Les silicones

L’objectif de la marque Natéclo est de fournir le maximum d’informations aux femmes (et aux hommes) qui s’intéressent à la composition des produits cosmétiques qu’elles ou ils veulent utiliser. Régulièrement, nous publierons des articles sur un ingrédient ou sur une famille d’ingrédients afin de vous permettre d’en savoir plus et de pouvoir les détecter plus facilement dans les compositions. Libre à vous ensuite de choisir vos produits en toute conscience. Nous parlerons des ingrédients cosmétiques à éviter mais également des bons ingrédients à favoriser. Bonne lecture à tou(te)s !

Leurs noms INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients = nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques, il s’agit des noms en anglais ou en latin des ingrédients que chaque marque doit afficher sur les étiquettes de ses produits)

Dimethicone, Cyclomethicone, Phenyltrimethicone, Cetyl dimethicone copolyol, Dimethicone/Phenyl Vinyl Dimethicone Crosspolymer , Diphenyl Dimethicone … –> tout ce qui contient ou finit en « -méthicone ».

Cyclopentasiloxane, Polysiloxane, Cyclotetrasiloxane, Hexamethyldisiloxane, Octamethylcyclotetrasiloxane, Hexamethyldisiloxane, Drometrizole Trisiloxane …  –> tout ce qui contient ou finit en « -siloxane ».

De manière générale, pour les reconnaître, cherchez dans les listes d’ingrédients tout ce qui contient ou finit en « one » ou en « ane ».

Leur origine : synthétique / naturelle

Les silicones sont des composés d’origine synthétique. Ils sont fabriqués à partir de silicium, d’oxygène et de chlorure de méthyle, qui est classé comme cancérigène. Leur fabrication peut également engendrer la formation de sous-produits dangereux pour l’homme et l’environnement, tel que l’acide chlorhydrique, qui est toxique et corrosif.

De plus, les silicones ne sont pas biodégradables. Ils s’accumulent alors à la fois sur notre corps, sur notre peau, dans nos cheveux,  mais également dans l’environnement. C’est une catastrophe écologique.

Leur rôle

En cosmétique, les silicones sont utilisés pour leur « toucher velours ». Utilisés principalement dans les produits de soin, pour la peau ou les cheveux, ils forment un film occlusif qui rend la peau douce et les cheveux brillants. Mais qu’en est-il réellement ?

La peau et les cheveux sont en fait étouffés par ce film siliconé. Ce film occlusif empêche la peau de respirer : attention aux peaux à imperfections, les silicones viennent boucher vos pores ! Il  bloque également le passage des bons ingrédients et les empêche ainsi de nourrir correctement la peau : l’effet hydratant est une illusion et ne durera pas. Les silicones rendent aussi les cheveux lourds et gras en s’accumulant avec le temps : les cheveux paraissent beaux sur le coup mais vous le regretterez plus tard. Les cheveux sont étouffés, ternes et raplaplas.

On pourrait finalement assimiler le rôle des silicones à un « cache misère », une fausse impression de soin qui en fait ne nous apporte rien de bon et empêche en plus les bons ingrédients de faire leur travail.

Conclusion

 D’un point de vue environnemental, les silicones sont une catastrophe. Mais ils sont également inutiles dans nos produits voir mauvais pour notre santé. Pourquoi continuer de les utiliser alors ? Ils coûtent peu cher et ont cet effet immédiat que certaines clientes recherchent dans leurs soins. Ne vous faites plus avoir, pensez à lire la liste des ingrédients présente sur les étiquettes avant d’acheter vos produits. Si une marque met en avant un produit « miracle » sur l’emballage, mais que dans les premiers ingrédients on ne trouve que des silicones, fuyez ! Préférez des ingrédients naturels, des huiles végétales par exemple, qui certes, auront moins cet effet « wahou » immédiat, mais qui sur le long terme auront un impact bien plus bénéfique à la fois sur vous mais aussi pour la planète.

Les silicones sont donc des ingrédients à éviter dans vos produits cosmétiques.

Découvrez nos produits hydratants sans silicone sur notre e-shop

Chloé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :